Le frozen yogurt – avec Thermomix

Le frozen yogurt – avec Thermomix

Le frozen yogurt, c’est de la fraicheur glacée avec une pointe d’acidité à chaque cuillère.
Il nous vient tout droit des Etats-Unis. Plus léger qu’une crème glacé, aussi gourmand qu’un cupcake, personnalisable à gogo, il a tout pour plaire.
Sur une base de yogourt nature ou parfumé, on ajoute – ou pas ! – la garniture de son choix, fruits frais, coulis divers, céréales, sirops pépites de chocolat ou de caramel, bonbons concassés, il y en a pour tous les goûts.
Mais attention, la garniture peu très vite faire grimper l’addition calorique 😉

 

90 g de sucre
500 g de yogourt nature
200 g de 1/2 crème – ou de crème à 35 % –
1 blanc d’oeuf

 

Mettre le sucre dans le bol et le transformer en sucre glace, 15 sec / vitesse 10

Ajouter le yogourt et la crème et mélanger, 30 sec / vitesse 4

Verser la préparation dans des empreintes en silicone – celles pour petits financiers par ex – ou dans des moules à glaçons et placer au congélateur pour 12 h 

Quelques minutes avant la dégustation, démouler les glaçons – pour faciliter l’opération, faites couler 2 cm d’eau très chaude dans l’évier et faites y tremper quelques secondes le fond des empreintes – 

Mettre dans les glaçons dans le bol et mixer, 40 sec / vitesse 6 / avec l’aide de la spatule

Ajouter le blanc d’oeuf et installer le fouet sur les couteaux et fouetter, 40 sec / vitesse 4

Pour une texture bien crémeuse – comme sur  la photo – servir tout de suite.

Pour une un rendu plus ferme, repasser 30 mn au congélateur puis former des boules à l’aide d’une cuillère adaptée 

 

Servir nature ou accompagné de ce qui vous fait plaisir !

 

Idées de garniture :

Du coulis de Carambars – ici –

Du coulis de fruit – ici – 

Des amandes caramélisées  – méthode expliquée ici dans la recette du nougat glacé – 

Des fruits frais

Des pépites de chocolat

Du muesli

…etc.

 

Conseils :

Pour congeler la préparation, si vous n’avez pas suffisamment de moules à glaçons, vous pouvez verser le mélange dans un récipient peu profond, comme un moule à gratin par exemple. L’idée est que la couche de préparation ne soit pas trop épaisse afin de pouvoir la découper en cubes sans trop d’effort, avant de la mixer



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*